Urgence

Quand traiter l’urgence ?

Le plus vite possible dès que les symptômes de l’anaphylaxie se révèlent.
Ne pas écouter la petite voix intérieure qui dit :

  • Non, ce n’est pas possible
  • Pas aujourd’hui !
  • Ce n’est pas grave je me trompe
  • Ca va s’arranger
  • Je n’y crois pas
  • Je vais attendre pour être sûr* [1]

Vous êtes votre premier secours.

  • Prévenir : empêcher l’aggravation. Les gens autour de vous doivent être au courant, alertez les, faite de l’esclandre, du bruit : votre vie est en jeu. Faites vous vomir si l’aliment est ingéré depuis peu et que vous êtes encore bien conscient.
  • Secourir : Utiliser sa trousse d’urgence
  • Alerter : le 15 ou le 18 (que dire ?) > en cas de choc allergique l’appel sur le 18 est transféré immédiatement sur le 15.

On tarde parfois trop longtemps avant d’utiliser sa trousse d’urgence en étant au téléphone pour appeler du secours.

Il se peut qu’un soignant au téléphone vous demande d’attendre l’arrivée de l’équipe de secours. NE L’ECOUTEZ PAS.
« n’injectez pas » est une phrase qui ne peut pas exister.

n’écoutez personne si vous SENTEZ qu’il faut le faire, faites le.

[1Propos recueillis lors des séances d’éducation thérapeutique suite à un choc allergique.